Rechercher

Pourquoi vous devriez visiter Asunción

Le vendredi 22 mars j’écrivais : « Nous quittons Puerto Iguazú pour nous rendre à Asunción ». Étant à la frontière de l’Argentine, du Brésil et du Paraguay, l’occasion était trop belle pour passer à côté. Et bien que le Paraguay soit une destination un peu boudée par les voyageurs, nous avions hâte de découvrir sa capitale. Après une aventure folle aux chutes d’Iguazú, place à un city trip à l’aveugle à Asunción !


Si vous venez d'arriver sur mon blog : premièrement, bienvenue ! Et deuxièmement, n'hésitez pas à aller lire mes posts précédents pour comprendre quelle était notre dernière destination, et pourquoi passer par Asunción était à ce point atteignable !



Nous ne connaissions Asunción que de nom, et quelle surprise ! Cette ville est définitivement l’une des destinations où je reviendrai. Soyons honnêtes, si vous êtes à la recherche de visites culturelles, de musées et autres lieux de ce genre, vous ne trouverez pas cela dans mon article. Parce qu'Asunción possède un autre charme encore, que l'on ne présente que trop peu à mon goût : ses quartiers vivants, son ambiance festive et ses habitants si chaleureux !


Notre passage dans la ville a été très rapide, et je n’ai pas eu le temps de mieux la découvrir. Avec nos 2 jours sur place, j'ai l'impression de n'avoir visité Asunción qu'en surface, de manière un peu superficielle malheureusement... mais j’avais de quoi vous écrire un avis sincère sur elle. Et il est plaisant de voir qu'une visite même superficielle, peut révéler une ville très authentique ! Place au récit, et retour sur notre passage à la frontière brésilienne. Oui oui, brésilienne.



DE PUERTO IGUAZÚ À FOZ DO IGUAÇU


Pour nous rendre à Asunción depuis Puerto Iguazú, il faudra d’abord faire un détour par le Brésil. Direction Foz do Iguaçu – qui est je le rappelle, la ville de départ pour aller visiter le parc naturel d’Iguazú du côté brésilien –, puisqu’il n’existe pas de trajet direct entre Puerto Iguazú et Asunción. Nous prendrons le bus jusqu’au terminal international Rodovíara au Brésil, d’où nous attraperons un autre bus vers Asunción.



Nous partons en premier lieu avec la compagnie Rio Uruguay. Arrivés à la frontière de l’Argentine, le chauffeur fait un arrêt afin que nous puissions présenter nos passeports à la douane argentine. Il est indispensable de les faire tamponner afin de signaler officiellement notre sortie du territoire. Puis reprenons la route pour nous arrêter quelques minutes plus tard. Il est temps de faire tamponner de nouveau nos passeports à la douane brésilienne cette fois-ci.



Le chauffeur nous dépose. Il ne peut pas nous attendre parce qu’il transporte d’autres passagers ressortissants du Brésil qui eux n’ont pas besoin de tampon. La force du nombre opère, et nous descendons avec 2 argentins pour aller faire tamponner les passeports dans les locaux de la douane. Une fois les formalités remplies, il ne nous reste qu’à attendre le prochain bus – dont nous ne paierons pas le billet cette fois-ci puisque notre trajet a déjà été réglé de Puerto Iguazú jusqu’au Brésil, à condition d’avoir conservé les billets achetés –.


Le prochain bus arrive 40 minutes plus tard. Il faudra compter environ une bonne heure, voire une heure et demie pour faire le trajet de Puerto Iguazú à Foz, en comptant également les passages de frontière.




CARNET PRATIQUE : DE FOZ DO IGUAÇU À ASUNCIÓN

Où prendre le bus pour se rendre à Asunción depuis le Brésil : le terminal de bus international Rodovíara


La compagnie : Nuestra Señora de la Asunción


Prix d’un billet par personne : 70 R$ (Réal brésilien), soit environ 15€


Temps de trajet : entre 6 et 7h, en fonction des retards N.B : Nous sommes partis de Foz à 17h30 et sommes arrivés à Asunción aux alentours de minuit et demi. Il n’y a eu aucun plateau repas proposé et je tiens à préciser que nous n’aurons pas accès à la « wifi gratuite » dans le bus. Mais la compagnie est signalée comme étant la plus sûre.


Passage de frontière : 1 arrêt obligatoire à la Ciudad del Este

N.B : Les passages à la frontière sont très bien encadrés. Le chauffeur demande à tous les passagers de descendre avec leur passeport (vous pouvez laisser vos affaires dans le bus, sauf évidemment objets de valeur) et vous vous rendez en file indienne dans les locaux de la douane pour obtenir un tampon.


Monnaie du Paraguay : le Guaraní




NOTRE ARRIVÉE À ASUNCIÓN


Nous sommes arrivés tard dans la ville – aux alentours de minuit et demi –, et avions peur de ne pas trouver de quoi nous emmener vers l’hôtel réservé. Heureusement, Asunción est une de ces villes qui vit beaucoup la nuit. En arrivant, les taxis affluent à la gare et il n’est pas difficile d’en trouver un rapidement. Néanmoins, nous prenons le temps de vérifier qu’il s’agit bien d’un taxi officiel.


Les taxis préfèrent de loin être payés en liquide. Aussi, lorsque nous avons proposé de payer par carte, le taxi nous a gentiment déposé à un distributeur (signalés « DAB ») avant de continuer la course, de manière à ce que nous puissions retirer du liquide. Il ne faut pas hésiter à parler du moyen de paiement avant d’être embarqué, au Paraguay la CB est peu utilisée.


Nous arrivons épuisés à l’hôtel. Il est aux alentours de 1h quand nous arrivons, devant cet immense bâtiment, au hall luxurieux digne d’un hôtel parisien je vous l’assure. Nous n’avions pas prévu ce cas de figure, mais sommes ravis après avoir passé 7h au fond d’un bus sur-climatisé, avec un chauffeur un peu brusque il faut l’avouer.


Gran Hotel Armele (situé à 4km du terminal)

Colón esquina

Asunción


Tarifs : $ - $$


Le quartier dans lequel nous logeons se trouve à une dizaine de minutes à pied du centre. Tout est très vivant par ici. Les restaurants jouent des airs de fête, les rires fusent dans la rue même à cette heure tardive. Asunción vit la nuit, et nous comprendrons le lendemain à quoi cela est dût… La chaleur.


Notre chambre – au 9ème étage – nous donne une vue imprenable sur l’ensemble du quartier et sur le Río Paraguay. L’air est bon, et nous profitons de l’instant pour admirer les lumières et la vie nocturne.


La vue de notre chambre, au matin


QUE FAIRE À ASUNCIÓN ?

Entrons à présent dans le vif du sujet ! Je le disais, Asunción n’est pas une destination prisée des touristes. Je ne saurai dire pourquoi, parce qu’à mon humble avis, la ville mérite qu’on s’y déplace ne serait-ce que pour 2 ou 3 jours. Même si le tour en est assez vite fait, j’ai aimé m’y balader notamment pour ses jolis quartiers hauts en couleurs, emplis de street art, le jour. Et pour son ambiance festive la nuit. Le tout créé une atmosphère très animée, où l’on se laisse guider sans retenue par ses envies.


Il faut savoir que le Paraguay abrite un climat bien particulier de Janvier à Mars. Il y fait très chaud la journée, aux alentours des 30 à 40 degrés. Aussi, les habitants ne sortent pas ou peu en après-midi, et préfèrent attendre la nuit pour s’activer. Si vous vous y rendez un jour, je vous conseille de faire de même. La chaleur reste supportable, mais ayez de quoi vous en protéger ! Notamment de l’eau, ainsi que des vêtements légers, mais assez longs pour recouvrir votre peau, car le soleil tape fort.


Maintenant, place aux activités !



D E J O U R

  • Se promener le long du Río Paraguay


L’un des incontournables d’Asunción selon moi ! Une balade sur les rives de la rivière Paraguay, pour profiter de la vue et d’un peu de tranquillité au sein de la capitale. La rive est propre et dégagée, ce qui rend l’activité d’autant plus agréable. N’hésitez pas à entamer votre balade au lever du soleil, ou à son coucher, la vue n’en sera que plus belle !



  • Admirer El Palacio de López et photographier les lettres géantes d’Asunción


En vous baladant le long des rives, vous pourrez arriver au Palacio de López, le palais présidentiel et siège gouvernemental du Paraguay. Un magnifique palais rose, nous rappelant sans surprise la Casa Rosada de Buenos Aires. Son style néo-classique fait du bâtiment une merveille pour les yeux, mais attention, les mesures de sécurité aux alentours en sont renforcées. Interdiction de s’en approcher de trop près.



Devant le palais, vous ne pourrez pas manquer les lettres géantes d’Asunción ! Une initiative peut-être futile, mais éternellement photographiée. Les lettres géantes sont un must de la panoplie du bon touriste !



  • Manger en ville, dans un stand de rue

L’une des meilleures façons de profiter au maximum d’un séjour dans un endroit que vous ne connaissez pas et dans lequel vous ne savez pas exactement quoi faire ? Manger dans les stands de rue. En plus d’avoir l’occasion de goûter le fast food local – chipa, chipa guasú, empanadas, etc. –, vous pouvez soit prendre à emporter et vous balader dans les quartiers tout en mangeant, soit prendre place sur la terrasse, observer et vous familiariser avec la langue – voire sympathiser avec vos voisins de tablée –. Autant vous dire que nous avons apprit à dire « l’addition s’il vous plaît » grâce à ça.


À Asunción, manger dans les rues ne vous coûtera pas bien cher. Un menu complet pour une personne revient à moins de 2 ou 3€.


Tarifs : $


  • Dénicher les street arts peints aux murs

Nous y voilà ! L’aspect le plus intéressant de la ville selon moi ! Pour l’amoureuse d’art que je suis, Asunción est la ville rêvée par excellence ! Le street art est omniprésent dans les rues. Nous nous arrêtions littéralement toutes les 5 minutes pour admirer les œuvres peintes sur les bâtisses et les grandes façades de la ville.









Par ailleurs, les rues sont non seulement emplies de street arts, mais aussi de belles maisons colorées de style néo-classique. L’une des plus belles formes d’architecture selon moi.


Il existe également un quartier que l’ont dit plus coloré encore, il s’agit de Loma San Jeronimo. Nous n’en sommes restés qu’à l’entrée, l’endroit avait l’air déserté. Une vraie ville fantôme, et un vrai labyrinthe. Mais vu la chaleur, ça ne m’étonne pas. Peut-être aurez-vous plus de chance si vous vous y rendez un jour.


  • Se promener dans les marchés

À l’image de nombreuses autres villes, Asunción possède son lot de marchés aux milles senteurs et aux nombreux objets artisanaux. Si comme moi vous aimez arpenter leurs allées et découvrir les produits locaux, le marché reste l’une des meilleures activités ! Je vous conseille le marché en plein air de la Plaza de los Héroes, où vous trouverez certainement un souvenir à ramener entre vêtements en ao po’ï ou lienzo (côton au tissage lâche), et pièces artisanales amérindiennes.


  • Aller boire un verre au Lido Bar

Le Lido Bar est réputé pour ses nombreux jus fruités et bien frais. L’idéal après une journée de visite et de marche sous le soleil. J’y ai goûté le jus de mburucuyá, jus au fruit de la passion et j’affirme que leur jus est à la hauteur de leur réputation.


Lido Bar

Angle Chile et Palma

Asunción


Tarifs : $ - $$


  • El Panteon Nacional de los Héroes

Par ailleurs, l’emplacement du Lido Bar offre une vue directe sur le Panthéon National des héros. N’hésitez pas à en faire le tour pour observer les plaques commémoratives ainsi que la beauté de ce bâtiment chargé d’histoire.


  • Le jardin botanique

Je précise avant toute chose, que nous ne l’avons pas fait. Je n’ai appris son existence que trop tard. Mais pour apaiser ma conscience, je vous le note ici, car je l’aurai indéniablement visité si j’en avais eu vent plus tôt. Un jardin botanique ne peut être que magnifique.



D E N U I T


  • Se promener dans les rues et se laisser guider par ses envies

Et enfin, la raison qui me fera revenir un jour par ici, la ville de nuit ! S’imprégner de l’ambiance de nuit dans les rues est chose facile avec ses habitants souriants et ses airs festifs retentissants dans toutes les rues ! Dès lors que le soleil se couche, les tables sont installées en terrasse et de nombreuses scènes prennent place en plein milieu des rues. Il ne vous reste qu’à choisir votre emplacement pour boire un verre ! Je vous conseille de goûter la Patagonia, une bière bien savoureuse.


  • Manger au restaurant

Nous nous sommes vus chercher un bon restaurant dans le quartier bordant notre hôtel, et avons trouvé une réelle bonne adresse. Un peu chère – en fonction des budgets –, mais avec une carte particulièrement tentante ! Je vous conseille le plateau duo, non pas des plus local, mais pour 13€ un délice garanti !


N.B : Les Paraguayens mangent tard, vous ne trouverez personne au restaurant avant au moins 22h.


La Chopería del Puerto

Palma 1038

Asunción


Tarifs : $$



CONCLUSION


Voyager, c’est aussi choisir d’aller dans les endroits que d’autres ne verront pas. C’est se laisser guider par son instinct pour se laisser surprendre. Et quelle surprise je vous le répète, je ne m’attendais pas à me sentir aussi bien et aussi détendue à Asunción. À choisir, je reviendrai au Paraguay non seulement pour profiter plus longuement de la ville, mais aussi pour prendre le temps de visiter les villages aux alentours et pourquoi pas, m’immerger dans la ferveur du carnaval d’Encarnación – en février – !



J'espère que l'article vous a plût,

n'hésitez pas à laisser un commentaire, ou à me poser des questions !

Sur le blog ou sur instagram @aphelievg, comme d'habitude !


Lili



Tags : #Paraguay #Asuncion


203 vues0 commentaire