Rechercher

Préparer son voyage en Amérique du Sud : checklist des essentiels

Je vous l’avais annoncé, je pars en Amérique latine en cette fin de semaine. Dans 1 jour exactement, je serai dans la ville que j’ai tantôt nommé la capitale du tango. Et à moins de quelques heures de mon grand départ, je me suis dit qu’il était de bonne augure – et surtout grand temps – de vous parler des préparatifs concernant un roadtrip à travers l’Amérique du Sud. Les documents indispensables à se procurer, les conditions de santé à respecter, l’organisation auprès de la banque, ou encore la question du logement, mais d’une manière revisitée.




1. Les documents indispensables


Logiquement, une fois la destination choisie, il est toujours primordial de se renseigner sur les divers papiers et pièces d’identité à se procurer pour pouvoir séjourner dans le pays d’accueil. Pour être sûr de s’y prendre correctement, la méthode que je préconise est d’appeler directement les ambassades du pays concerné. Au moins, vous êtes sûrs d’avoir la version officielle, et surtout actuelle, des réglementations en vigueur.


Vous échangerez directement avec une instance gouvernementale, alors n'hésitez pas à leur poser la moindre question sur ce qui vous semble important de savoir sur le pays que vous projetez de visiter (sécurité, taxes de séjour, rapatriement, etc.). Appeler les ambassades nous a permit de nous renseigner sur les transports les plus sûrs des pays que nous voulions visiter. Leurs numéros sont sur Internet. Un petit conseil, notez les quelque part et gardez-les toujours avec vous, en version papier, en plus de les avoir enregistré sur votre mobile.



En ce qui nous concerne, les différents pays que nous projetions de visiter ne nécessitaient que le passeport pour y entrer. Et pour les Etats-Unis, l’ESTA évidemment. La démarche de demande d’un passeport peut être assez longue, 1 mois, voire 1 mois et demi en fonction de votre mairie. Il est donc nécessaire de s’y prendre bien à l’avance. J’ai fais ma demande en Septembre il me semble, et l'ai finalisée en Octobre, pour mon départ en Mars.


Pour une demande de passeport, rendez vous sur la plateforme gouvernementale de demande de passeport. Il faut se créer un dossier de pré-demande en ligne, avant de se rendre en mairie. Le dossier comprend un formulaire à remplir et l'achat d'un timbre fiscal pour la somme de 86€. Vous pourrez ensuite vous rendre à la mairie sur rendez-vous, avec votre numéro de pré-demande, pour finaliser votre dossier.



RÉCAPITULONS :


  • Le passeport : à jour et valable 6 mois après la date de votre arrivée

  • L'ESTA : pour les États-Unis

  • Un VISA (facultatif) : si vous prévoyez de rester plus de 90 jours dans un pays en particulier

Sinon, checkez ça ici.


2. Les conditions de santé : vaccins préconisés


L’appel aux ambassades est une parfaite transition pour vous parler de la case « vaccins et autres précautions médicales », qu’elles vous recommanderont si vous les appelez. Ne plaisantez surtout pas avec cette étape, c’est l’une des plus importantes de toutes vos préparations ! Si l’ambassade vous demande de vous vacciner, faites-le, sous peine de ne pas pouvoir partir. Et je vous conseille de vous y prendre le plus tôt possible auquel cas vous seriez confronté à un rappel de vaccin.


Pour ma part, j’ai dû me faire vacciner contre la fièvre jaune, une maladie assez répandue en Amérique du sud et qu’il ne vaut mieux pas prendre à la légère. Le vaccin était à faire 1 mois avant de partir, sans rappel, pour une immunisation à vie. Suite à quoi l’on vous donne un carnet jaune que l’on pourra éventuellement vous demander lors d'un passage de frontière : le « certificat international de vaccination ». Il est donc aussi important que votre passeport ! Mieux vaut ne pas oublier de l’emporter avec soi.



Il me semble que la mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est obligatoire pour l'entrée en Amérique du sud. À part elle, il existe diverses recommandations, plus ou moins fortes, quant aux vaccins à faire avant de s'y rendre (contre la fièvre jaune, ou les hépatites A et B par exemple).


Le vaccin nécessitait de devoir se déplacer dans le centre de vaccination international du CHU de ma ville, et les rendez-vous ne sont pas fixés du jour au lendemain loin de là. Du moins, à Rennes. J’ai appelé fin décembre pour être sûre d’obtenir un rendez-vous en temps voulu, et ai dû attendre une bonne demie-heure, voire 40 minutes sans vous mentir pour que quelqu'un décroche. Armez-vous de patience, et ne soyez pas pressés le jour où vous déciderez d’appeler.



RÉCAPITULONS :


  • Vaccin très fortement conseillé (voire obligatoire) : vaccin contre la fièvre jaune

  • Recommandations : Hépatite A et B

Sinon, checkez ça ici.



UPDATE : Le carnet ne m'a été demandé à aucun des mes 5 passages de frontière. Néanmoins, je ne regrette pas de m'être fait vaccinée, puisque cela avait été fortement recommandé par l'ambassade.



3. La condition physique : adapter son itinéraire aux destinations choisies


En ce qui concerne la forme physique, certaines personnes avec qui j’ai pu échanger m’ont conseillé de prendre diverses vitamines quelques semaines avant de partir de manière à être prête à attaquer l’altitude une fois sur place, et d’ainsi minimiser le « soroche », le mal des montagnes. L’Amérique du sud étant un continent qui regorge de sites et de plateaux en hauteur. Et bien que l'acclimatation varie d'une personne à une autre, je ne tiens pas à en ressentir ses symptômes : maux de tête, vomissements, difficultés à respirer ou à manger.


Pour les éviter, il suffit d'adapter ses parcours et ses trajets. Ne pas prévoir de montée en altitude trop rapide, en allant visiter des villes et des sites en hauteur en premier lieu. Et rester plusieurs jours dans des lieux moins hauts le temps de s'acclimater. Pratiquer une activité physique hebdomadaire, si ce n’est quotidienne, n’est pas non plus de trop : la marche, le vélo, la course à pied, la natation, etc. Tout ce qui concerne votre endurance ne pourra que vous aider si vous décidez de partir en roadtrip, trekking, camping et compagnie. N'oubliez pas d'apporter de bonnes baskets dans votre valise en plus d'avoir sur vous (facultatif) :


  • Une trousse de soins avec les essentiels (pansements, ciseaux, bandages, etc.)

  • Une seringue anti-venin (encombrant, mais utile pour les baroudeurs indépendants)

  • Des gélules anti infections urinaires (pour les femmes notamment)


On m’a également conseillé de m’habituer à porter un sac à dos (oui, puisqu’il sera mon fidèle compagnon de voyage durant toute la durée de mon roadtrip), et de marcher avec sur des plus ou moins longues distances, avant mon grand départ. Parce qu’évidemment, votre position n’est pas la même lorsque vous portez un sac de 30L sur le dos durant des mois, plutôt qu’un sac à main pour une virée en ville. Il s’agit d’habituer son dos petit à petit, pour éviter les douleurs inutiles.



UPDATE : En parlant de douleurs, ne vous forcez pas et reposez-vous quand vous en ressentirez le besoin. Les douleurs combinées au soroche ne font pas bon ménage.



4. Quelle démarche entreprendre auprès de la banque ?


Sur ce point, je pense que chacun est assez grand pour se renseigner, appeler sa banque et choisir la façon dont il gérera ses finances. Mais il y a une banque dont je voulais vous parler en particulier, qui offre selon moi de gros avantages pour des voyageurs réguliers. D’ailleurs, vous la connaissez peut-être déjà si vous voyagez, il s’agit de la banque en ligne N26. Une banque qui vous permet, en plus de gérer vos comptes à la manière d’une banque physique, de payer par carte bancaire à l’international, et de faire vos retraits à l’étranger hors de la zone euro sans frais ! En fonction des options que vous êtes prêts à payer bien sûr… Mais cela reste avantageux je vous l’assure, en comparaison des offres classiques que l’on retrouve à la banque !


Je m’explique, le principe est simple : vous ouvrez votre compte en ligne gratuitement, et vous choisissez entre 3 cartes bancaires différentes (N26, N26 Black, N26 Metal), liées chacune à un forfait vous assurant divers avantages plus ou moins intéressants en fonction de votre profil. Le forfait est mensuel, vous paierez donc une somme variant de 0€ (offre basique gratuite) à 16,90€ par mois, pour un nombre de fonctions liées à votre carte bancaire N26 (retraits sans frais hors de la zone euro, assurance voyage, service client, etc.). Plus vous montez en gamme, plus votre carte vous assure d’avantages.


Pour ma part j’ai choisi une formule N26 Black qui me permet en plus d’opérer 5 retraits gratuits en France et de payer par carte à l’international (offre basique), de retirer de l’argent autant de fois que je le souhaite, sans aucun frais (ni frais fixe, ni frais variable), à l’étranger, et d’être assurée et remboursée en cas de vol de devise ou de frais médicaux à l’étranger (consultation médicale, hospitalisation, achats de médicaments). Tout à la manière d’une vraie banque, mis à part que le prix me semble plutôt réduit pour une offre aussi raisonnable : 9,90€ par mois.


J’ai conscience d’en faire toute une promotion, mais si vous avez un profil cohérent avec ce que cette banque propose, et que vous ne la connaissiez pas, je pense vous avoir conseillé un bon plan ! Les gens ont tendance à s’offrir de nouveaux services bien plus onéreux auprès de leur banque de manière à bénéficier des avantages assurance voyage inclus dans la carte bancaire. Chacun est libre de faire ce qu'il veut, mais je pense que la carte devient réellement rentable pour une personne qui voyagera plusieurs mois dans l’année. En ce qui concerne une semaine ou un weekend ou deux à l’année, je n’en suis pas sûre.



UPDATE : Petit bémol selon moi, le fait que N26 soit une banque en ligne ne permet pas d'appeler un conseiller en cas d'urgence (vol, paiement impossible, etc.) et de régler un problème de vive voix. Et croyez-moi, il peut s'agir d'un réel handicap en temps voulu. Le chat en ligne mis à disposition sur le site est assez réactif, encore faut-il avoir une connexion Internet pour les contacter.



5. Quelle forme de logement choisir à l’étranger ?


Un autre point à anticiper lorsque vous préparez votre voyage : les formes de logement possibles. Je ne pense pas épiloguer pendant des heures dessus, aujourd’hui, il devient tellement simple de se trouver un endroit où dormir par le biais d’Internet, qu’il serait presque inutile de les mentionner.


Je voulais juste préciser qu’en Amérique du sud, si j’en ai l’occasion, et au-delà des hôtels, Airbnb, couchsurfing et auberges de jeunesse, j’aimerai tester le volontariat. Je vais essayer de vous expliquer le principe simplement, si vous ne le connaissez pas. Principe d’ailleurs, que je ne connaissais pas non plus avant de me renseigner sur le sujet.


Il s’agit de dormir chez des habitants du pays d’accueil en échange de certaines tâches ou de certains travaux. Par exemple, vous pourriez dormir une semaine chez des fermiers au fin nord de l’Argentine, être nourri et logé, en échange d’un travail physique destiné à aider vos hôtes (nourrir leur élevage, labourer un champ, etc.). La seule condition à respecter est le temps de travail il me semble. Si vous avez conclu de 3h de travail par jour avec votre hôte, alors vous vous devez de l’aider durant 3h. Le temps devient votre monnaie. Et c’est selon moi l’expérience la plus conviviale, la plus simple et à la fois la plus enrichissante que vous pourriez vivre en allant en Amérique du sud. C’est un moyen de créer des liens, d’en apprendre plus sur les modes de vie des habitants du pays, sur leur culture, et de pratiquer la langue.


Je ne sais pas encore si j'aurai le temps et l'occasion de le faire, mais je vous avoue que cela me plairait énormément. Et s'il s'agit bien du fait de vivre une expérience aussi dépaysante et authentique qui me plaît le plus, l’autre avantage que cette solution présente (pardon, mais il faut le mentionner) est sa gratuité. Son recours est donc tout aussi stratégique. Et il pourrait vous dépanner en cas de fonds insuffisants disons-le.



Lien utile pour du volontariat : ici



Voilà, ce sont les cinq points les plus basiques que je me devais de vous noter quelque part avant de m’envoler. En plus du fait qu’ils vous aident à visualiser ma propre préparation de ce voyage tant attendu, vous saurez par quoi commencer si l’aventure vous tente ! J’aurai tellement à vous dire encore ! Mais l’article me semble déjà bien trop long. Et si vous êtes arrivés jusque là, vous méritez que je vous en remercie ! Un article arrivera bientôt pour vous parler de mon arrivée à Buenos Aires !



Vous aviez trouvé la ville ?

Je vous attends dans les commentaires ou sur mon Instagram @aphelievg ! Lili





Tags : #ActucesVoyage #Argentine

164 vues3 commentaires

Posts récents

Voir tout